Autisme Centre-du-Québec

Dépistage et évaluation et diagnostic

Le dépistage constitue la première étape indispensable à l’identification de l’autisme.

Le CLSC de votre région ainsi que des cliniques d’évaluation multidisciplinaires privées offrent des services de dépistage et d’évaluation. Les services du CLSC sont gratuits mais plus long. Les services privés peuvent être plus rapides mais peuvent être coûteux.

Lors du dépistage, le spécialiste rencontré procédera à une évaluation préliminaire. Cette évaluation comportera une entrevue détaillée avec les parents, un examen médical, une observation minutieuse du comportement de l’enfant. Dans le cadre de cette évaluation préliminaire, les praticiens peuvent aussi s’appuyer sur différents outils de dépistage comme le Modified Checklist for Autism in Toddlers (M-CHAT), le Checklist for Autism in Toddlers (CHAT) ou l’Échelle australienne du Syndrome d’Asperger. Dans le cas où cette première évaluation amènerait le praticien à ne pas exclure la présence d’un cas d’autisme chez le patient, le processus d’évaluation devra être poursuivi.

L’évaluation diagnostique est une évaluation médicale rigoureuse qui doit être menée par des médecins spécialisés ou expérimentés en matière de TSA ou de soins de l’enfant. Certains éléments seront plus attentivement sondés tel que la vision et l’audition, les habitudes de vie (sommeil, habitudes alimentaires), le risque d’intoxication alimentaire, les manifestations épileptiques, les signes de dysmorphies pouvant révélés la présence d’un syndrome génétique (tel que l’X fragile), les aspects liés à la croissance. Dans certains cas, des examens complémentaires plus approfondis peuvent aussi être recommandés par le médecin. À cette étape, les spécialistes rencontrés procéderont à une évaluation médicale approfondie ainsi qu’à l’évaluation du développement de l’enfant. Les outils le plus fréquemment utilisés sont l’ADI-R (Autism Diagnostic Interview-Revised), l’ADOS (Autism Diagnostic Observation Schedule, le CARS (Childhood Autism Rating Scale).

Les personnes pouvant émettre un diagnostic de trouble du spectre de l’autisme sont : les médecins, les pédopsychiatres, les psychiatres et les psychologues.

Le dépistage et le diagnostic de l’autisme sont des processus longs et généralement lourds. L’établissement de chaque diagnostic entraine un parcours différent et unique impliquant l’expertise de différents médecins et spécialistes.

Il ne faut pas percevoir le diagnostic comme une sentence à vie. Ce dernier n’est pas un point final. Il est en fait un point de départ optimisant une intervention ciblée et adaptés aux besoins de la personne. Il n’y a pas de fatalité, les personnes autistes peuvent progresser toutes leur vie!

Retour au guide