Autisme Centre-du-Québec
Faire un don

Trouble du spectre de l’autisme

Le trouble du spectre de l’autisme fait partie de l’ensemble des troubles neurodéveloppementaux décrit dans le DSM-V. Il s’agit d’un trouble habituellement présent dans la petite enfance, mais qui peut apparaître de façon plus évidente au moment de l’entrée à l’école.

Le TSA est la nouvelle appellation qui remplace les troubles envahissants du développement.

 


 

Depuis mai 2013, le trouble autistique, le trouble envahissant du développement non spécifié et le syndrome d’Asperger sont réunis sous la même appellation de trouble du spectre de l’autisme. Le syndrome de Rett ne fait plus partie des TSA, il est considéré comme une maladie génétique rare. Certains auteurs prétendent que le trouble désintégratif de l’enfance fait partie du spectre tandis que d’autres soutiennent qu’il en est exclu. Ce syndrome est aussi très rare.

La nouvelle classification ne contient donc plus de sous-groupes, le trouble du spectre de l’autisme se situe dans un continuum et permet d’identifier le niveau de sévérité du trouble ainsi que les troubles associés. Le DSM-V reconnaît une diversité de manifestation pour un même diagnostic.

Depuis 2013, les nouvelles évaluations diagnostiques devraient porter le nom de trouble du spectre de l’autisme. Il se peut cependant que pour quelques années encore elles soient accompagnées d’une précision telle que syndrome d’Asperger ou autre.

 


 

L’évaluation

Les outils d’évaluation utilisés antérieurement au DSM-V ne sont pas assez complets s’ils sont utilisés individuellement. L’ADOS-2 est mieux adapté, mais l’utilisation de plusieurs outils est privilégiée. Dans tous les cas, il faut aussi observer la personne dans des contextes différents.

 


 

Les causes

Les causes ne font pas encore l’objet d’un consensus. On suspecte des causes génétiques et environnementales.

 


 

Épidémiologie

Depuis 2000-2001 : augmentation annuelle de 23 %. Montréal, Laval, Laurentides et Montérégie présentent les taux de prévalence les plus élevés (Noiseux 2008).
Selon différentes études, le taux de prévalence varie de 1/100 à 1/88.
Aucun test prénatal n’est disponible.


 

 

Voici un outil pratique pour approfondir votre compréhension de l’autisme: TSA et Neurotypique Mieux se comprendre (2)

 


 

Source : Fédération québécoise de l’autisme